jlthérier-rmc-73

Jean Luc Thérier : grand champion laissé en bord de route !

Août 3 • AU TOP.., Personnalités de l'automobile • 10215 Views • 17 commentaires sur Jean Luc Thérier : grand champion laissé en bord de route !

 

Jean Luc THERIER : un grand champion reconnu par ses pairs, victime d’une stupide « casquette » (tonneau par l’avant) au Dakar 1985, et laissé pour compte par Citroën…

Son contrat était-il juridiquement correct ou pas ? Les tribunaux ont dit non. Mais au-delà du Droit, l’équité, l’éthique, ou simplement le respect humain aurait dû jouer pour dédommager ce pilote sorti de l’accident avec un bras atrophié…quitte à passer par une voie parallèle type « fondation » pour éviter de créer un « précédent».

Désormais sans volant, il est resté « au bord de la route », a perdu ses illusions et ses ressources, notamment en frais d’avocat et de justice.

Honte à Citroën ? Je vous laisse le soin de vous prononcer.

 

Therier_Dakar

 

Jean Luc Thérier est né en 1945 en Seine Maritime (Normandie).

Sa carrière s’est déroulée pour l’essentiel dans les années 70’, et au début des 80’, remarquablement retracée par Jacques JAUBERT dans le livre qu’il lui a dédié: « le temps des copains ». Le titre résume bien l’ambiance de l’époque. J’ai la chance de disposer d’un exemplaire dédicacé par JL THERIER…

Je vous conseille son achat et sa lecture : « Jean Luc Thérier, 20 ans de Rallyes, 1965-1985, le temps des copains », éditions du Palmier (Nîmes).

Courir ne nécessitait pas contrats en béton et présence d’avocats, une simple poignée de main suffisait encore…enfin presque, en l’occurrence !

 

therier_4 - Copie

 

A l’époque, les grands du Rallye étaient souvent des « nordistes » : R. Aaltonen, O. Anderson, T. Makinen, B. Waldegaard, etc…

 

JL.Thérier-A.Vatanen

JL.Thérier-A.Vatanen

 

Remarquons que « nordiste » et « normand » ont la même racine ! Des origines Viking chez ce pilote expliqueraient sa capacité d’adaptation à différents types de revêtements ?

 

JeanLucThérier

Jean Luc Thérier

 

Mais il y avait aussi l’italien S. Munari, ou l’allemand W. Rhörl, par exemple.

Les français : JC. Andruet, B. Darniche, JP. Nicolas (les « mousquetaires » d’Alpine, qui étaient bien sûr 4 avec Thérier)…d’autres pointaient le museau de leur auto avant d’être connus, comme JF. Piot, ou J. Ragnotti. Je n’en cite que quelques uns.

Je l’ai vu plusieurs fois, par exemple au Monte Carlo 1971 (spéciale Pont des Miollans) sur Alpine (2e derrière Anderson) ou aux 1.000 pistes, je crois en 1977 (vainqueur sur Toyota).

JL. Thérier a conduit de nombreuses voitures : de A comme Alpine à T comme Toyota, en passant par Porsche et Renault par exemple, et souvent avec succès.

 

JeanLucTherier

Jean Luc Thérier sur Porsche

 

Son palmarès est très étoffé, j’évoquerai simplement quelques résultats marquants (et pas seulement des victoires) :
5 victoires en championnat du monde des rallyes : Grèce, Portugal et San Remo en 1973 sur Alpine, Press on Regardless (USA) en 1974 sur R17 Gordini et Tour de Corse 1980 sur Porsche.

Le titre de champion du monde individuel des rallyes n’existait à l’époque, sinon il lui serait revenu en 1973 (3 victoires + 2 podiums, sans même évoquer le déclassement en Pologne).

Il a néanmoins largement contribué au titre constructeur remporté par Alpine cette année là avec 8 victoires !

Je me rappelle également ses performances au fameux RAC (Angleterre), où il occupait la 3e place avant d’abandonner. En Suède aussi il « était bien »…

En 1984 sa dernière participation au championnat du monde des rallyes lui apporte la victoire en « 2 roues motrices » au Monte Carlo sur Renault.

5 victoires en 10 participations au Rallye des 1.000 pistes, dont 3 consécutives. Cette épreuve se déroulait entre Marseille et Cassis, sur un terrain militaire (Carpiagne).

 

Toyota_Thérier

Toyota_Thérier

 

A aussi couru en circuit, en particulier Le Mans de 1967 à 1969, puis 1977.

De nombreux hommages ont été rendus à ce grand pilote, considéré par ses concurrents comme l’un des plus géniaux, je partage ce sentiment.

Cet article ne veut être qu’une modeste contribution à ce pilote, pour moi le meilleur avec Loeb !!!

 

 

Related Posts

17 Responses to Jean Luc Thérier : grand champion laissé en bord de route !

  1. lafon jean-françois dit :

    Je ne pourrais que confirmer tout ce qui a été dit avant moi sur ce forum. Ce gars a toujours été pour moi un OVNI. Je m’étais juré en 85 de ne jamais acheter une « Citron »…et j’ai tenu parole 🙂

  2. Pascal B dit :

    Tombé par hasard sur cet article , un très grand champion !!! J’ai toujours adoré ce très grand pilote digne des Timo Salonen Ari Vatanen etc …
    merci pour cet article de nombreux souvenirs ont ressurgis

    • baba dit :

      j’ai courru avec lui lui sur la toyota celica moi sur une citroen visa
      un grand monsieur dans l’humain

    • DESPERIES dit :

      Cet article me tire les larmes,avoir vu passer JEAN LUC THERIER aux Cévennes ou à la Ronde Cévenole reste un souvenir gravé à tout jamais.je me souviens bien de ses. Coups d’acccelérateur qui résonnaient dans les Cevennes à la Cadiere reconnaissables parmi mille autres.ce pilote était le plus grand sur l’improvisation
      Dire que,Citroën l’a laissé tomber quelle honte! . .!!!
      Quand je suis,venu à la première réunion du Club Porsche Méditerranée on a fait une collecte pour lui: tristesse immense
      Merci pour le topo et félicitations
      Article tres bien fait.si je pouvais avoir le blog de son fils je serais heureux

      • Amizautos dit :

        Je ne connais pas le blog de Nicolas Thérier, parfois appelé « Nicolas Gordini », mais sur Facebook il suffit de chercher Jean Luc Thérier et de demander à rejoindre le groupe !

  3. GILLIER Marc Antoine dit :

    Je tombe par hasard sur ces commentaires auxquels j’adhère complètement;
    j’ai suivi de loin son parcours et entendu parler de lui dans ma famille…..non loin de St Etienne, surtout en 1972 pour la course de côte de CACHARRA ou il a gagné
    je ne suis pas sur Facebook et je ne l’ai jamais rencontré malgré tout j’ai toujours été amoureux des alpines A110 et comme je fouine dans les bouquins AUTO son personnage revient toujours .J’ai eu une occasion de passer à Neufchatel près de son garage, il y a longtemps un soir, mais l’heure était trop tardive pour me présenter
    les commentaires ci devant s’arrêtent en 2014…………….il faut peut’être aller sur un autre site??

  4. maillet-contoz dit :

    Bonsoir a tous et à toi JLT, j’ai bientôt 50 ans et j’ai été bercé au son des voitures de rallye et ton image ,tes exploits ;tu nous manques ,tu es l’un des meilleurs pilote de tous les temps ,on t’aime.

  5. PAD dit :

    Jean Luc ,

    Un grand de l’E R A, c’était le temps des Nussbaumer , Coletti et autres.

    Les pilotes, les navigateurs,les préparateurs étaient tous des doux dingues et l’on règlait les moteurs « à l’oreille ».

    Jean Luc si tu me lis , je souhaite pouvoir t’aider…

    Bien à toi du temps du Rallye de « COTES du NORD »,

    Patrice

    • Amizautos dit :

      Vous pouvez aller sur facebook, chercher Jean Luc Thérier, c’est une page « fermée », et demander à être accepté comme ami !

  6. philippe dit :

    faudrais faire une fondation pour lui venir en aide ou autre

    moi j y participerais bien d un petit cheque

    phiphi

    • Amizautos dit :

      Si vous ne la connaissez pas encore, allez voir la page facebook qui lui est consacrée, et qui est administrée par son fils, vous verrez qu’il a pas mal d’amis, alors si vous voulez en faire partie …

  7. VAILLS dit :

    Que de souvenirs avec l’Alpine ! Dans la famille, on aimait beaucoup Jean Luc, je crois d’ailleurs que mon cousin Georges VAILLS a m^me gagné un challenge Jean Luc TERRIER et c’était un honneur pour lui !

  8. epine43 dit :

    j’était au départ de la spéciale si fatale en Algérie…et on avait discuté avec Therier , super sympa ! hélas il n’avait pas compris la différence entre le championnat du monde et le PD….quel dommage pour un si grand pilote d’avoir connu ces galeres…

    • Amizautos dit :

      Bonsoir et merci pour ce petit commentaire.

      Jean Luc Thérier, je l’ai vu quelques fois, j’ai son livre, je l’ai toujours admiré.

      je ne suis pas sûr qu’il ait confondu les rallyes « classiques » avec le Dakar, quand on pilote on pilote…l’accident est toujours possible !

      Le problème pour lui a été juridique, s’il a confondu quelque chose c’est « le temps des copains » avec « le temps des contrats ».

      Bien cordialement,

      Amizautos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »